Les moments précieux

Je vous souhaite à tous une très belle année.

Kant disait que si Dieu avait voulu que sa créature humaine soit heureuse, il ne lui aurait pas donné l’intelligence.

C’est pourquoi le bon sens ajoute souvent aux vœux du Nouvel An: «et avant tout, une bonne santé!». Parce que le bonheur est une histoire compliquée, tandis que la santé est une donnée relativement objective.

De fait, j’ai moi aussi de sérieux doutes quant au bonheur en tant que concept général.

Mais ce qui est clair pour moi, c’est que les « moments précieux » existent.

Pour n’en mentionner que quelques-uns: apprendre qu’un proche a réussi un examen important ou a été admis comme haut fonctionnaire; découvrir des villages isolés du sud de la France; regarder d’un seul coup d’un seul la première saison de Downton Abbey; jouer jusque tard dans la nuit avec vos enfants à «7 Wondesr»; préparer un poulet au vin jaune du Jura et aux morilles; partager un long déjeuner avec une nouvelle rencontre jusqu’à ce qu’e l’hiver bas et pâle se couche sur Paris; puis le refaire pour prendre le temps de découvrir l’histoire de chacun, et puis parler de politique, de littérature, d’histoire …

Et puis écouter le concert du Nouvel An à Vienne aussi (juste au moment où j’écris!).

Les rencontres sont comme le vent: certaines ne font que toucher votre peau, d’autres vous renversent.

Pour illustrer ces moments précieux, rien de mieux que les yeux et le turban oriental de cette Jeune Fille à la perle.

Cette peinture à l’huile de Johannes Vermeer, peintre néerlandais du XVIIe siècle, fait partie de la collection du musée Mauritshuis depuis 1902. Le tableau original est relativement petit et représente une fillette européenne vêtue d’une robe exotique et d’une perle d’une taille incroyablement grande.

Grâce aux six mois de présidence néerlandaise du Conseil de l’Union européenne, j’ai dû me rendre à La Haye cette année.  J’ai réussi à échapper pour deux heures à mes obligations professionnelles(heureusement, mon patron ne me lit pas …) pour un « moment précieux » dans ce musée fabuleux.

La collection actuelle comprend près de 800 peintures et est axée sur les artistes hollandais et flamands, tels que Pieter Brueghel, Paulus Potter, Peter Paul Rubens, Rembrandt van Rijn, Jacob van Ruisdael, Johannes Vermeer, Rogier van der Weyden…

En 1999, Tracy Chevalier a publié un roman historique, également intitulé « La Jeune à  la perle », illustrant de manière romancée les circonstances de la création du tableau. Dans le roman, Johannes Vermeer, habitant à Delft, près de La Haye, se lie à une domestique nommée Griet (la ravissante Scarlett Johansson dans le film inspiré du roman), qu’il engage comme assistant, puis comme modèle.

Certaines rencontres vous renversent!

Je vous souhaite à tous, chers « followers » et amis, une nouvelle année riche de ces « moments précieux ».

PS: soit dit en passant, du 22 février au 22 mai 2017, une exposition intitulée «Vermeer et les maîtres de la peinture de genre» sera présentée au musée du Louvre, juste sous la pyramide, les grands chefs-d’œuvre de Vermeer et ceux de ses contemporains: si vous venez à Paris, faites le moi savoir?


Iconographie: Joannes Vermeer, La Jeune Fille à la perle, vers 1665, huile sur toile, 44,5 × 39 cm © Mauritshuis, La Haye, Pays-Bas. Article publié à l’origine sur LinkedIn.


« Think before you print ! »
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.