« Les vétos »

Au cœur du Morvan, Nico, dernier véto du coin, se démène pour sauver ses patients, sa clinique, et sa famille. Quand Michel, son associé et mentor, lui annonce son départ à la retraite, Nico sait que le plus dur est à venir. « T’en fais pas, j’ai trouvé la relève. » Sauf que… la relève c’est Alexandra, diplômée depuis 24 heures, brillante, misanthrope, et pas du tout d’accord pour revenir s’enterrer dans le village de son enfance. Nico parviendra-t-il à la faire rester ?

Pas de meilleur synopsis pour prêter le flanc aux critiques : « Manque d’originalité, schéma narratif prévisible … » : on les voit arriver à 15 kms !

Et bien moi, j’ai adoré ! Le jeu génial de Noémie Schmidt et de Clovis Cornillac, celui plus décalé de Michel Jonasz, la musique de Matei Bratescot… Et puis cette histoire magnifique qui nous parle de valeurs différentes de celles  dont on nous gave à longueur de spots publicitaires, comme de pauvres oies qui attendent Noël …

Voilà ! Ici et là, des femmes et des hommes font le choix d’embrasser des professions difficiles, parce qu’elles y trouvent du sens. Loin des diplômés d’écoles de commerce à qui des grandes entreprises en quête de raison d’être font bouffer de la suite Office 365 dans des bullshits jobs à bonus …

Certains choisissent de s’investir dans les métiers du soin, de l’alimentaire durable, de l’éducation, de la médiation culturelle … tous ces métiers que notre société a décidé de sacrifier sur l’autel de la rentabilité. D’autres – ou les mêmes – éduquent leurs enfants à la bienveillance, à l’émerveillement, plutôt qu’à la société du « chacun pour sa pomme » …

Alors, ce film n’est pas un film sur les difficultés des vétos de campagne. Il n’est pas un avatar de la si jolie chanson de Gauvain Sers, « Les oubliés« . Ce film nous dit plus encore. Il nous dit de regarder tout ce que nous avons perdu et que nous devons de toute urgence reconquérir : la maîtrise du temps, du lieu, de l’enracinement, de l’amitié, de la bienveillance.

Schéma narratif prévisible ? Mes chers amis, allez le voir !


Iconographie : Noémie Schmidt dans le film « Les Vétos », comédie dramatique française de Julie Manoukian, avec Clovis Cornillac, Noémie Schmidt, Carole Franck, Juliane Lepoureau, Matthieu Sampeur, Michel Jonasz, 2019,


« Think before you print ! »
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.