Climat : maintenant, ça passe ou ça casse.

Aux termes de l’accord de Paris, les pays ont promis de se revoir tous les cinq ans et de relever leurs ambitions de réduction de carbone. Cela devait se produire à Glasgow en novembre 2020, mais a été reporté à novembre 2021 en raison de la pandémie.

A ce moment là, les dirigeants mondiaux se réuniront à Glasgow pour transformer l’essai de 2015.

En perspective de l’événement, le président Biden a pris une initiative prometteuse: le 26 mars, il a invité 40 dirigeants mondiaux à un «Sommet des dirigeants sur le climat» qu’il accueillera les 22 et 23 avril. Ce sommet – virtuel – sera retransmis en direct pour visionnement public.

Il a à nouveau invité son « Major Economies Forum on Energy and Climate »qui rassemble les 17 pays responsables d’environ 80% des émissions mondiales et du PIB mondial.

Le président a également invité les dirigeants d’autres pays, soit parce qu’ils font preuve d’un leadership climatique fort, qu’ils sont particulièrement vulnérables aux impacts climatiques ou encore qu’ils tracent des voies innovantes vers une économie bas carbone. Un petit nombre de dirigeants d’entreprises et de la société civile participeront également au Sommet.

Les principaux thèmes du Sommet ?

  • Galvaniser les efforts déployés par les principales économies du monde pour réduire les émissions au cours de cette décennie critique afin de maintenir à portée de main une limite de réchauffement de 1,5 degré Celsius.
  • Mobiliser des financements des secteurs public et privé pour conduire la transition du net zéro et aider les pays vulnérables à faire face aux impacts climatiques.
  • Mettre en avant les avantages économiques de l’action climatique, en mettant fortement l’accent sur la création d’emplois, et l’importance de faire en sorte que toutes les communautés et tous les travailleurs bénéficient de la transition vers une nouvelle économie d’énergie propre.
  • Stimuler des technologies de transformation qui peuvent aider à réduire les émissions et à s’adapter au changement climatique, tout en créant d’énormes nouvelles opportunités économiques et en développant les industries de l’avenir.
  • Présenter les acteurs infranationaux et non étatiques qui se sont engagés à la reprise verte et à une vision équitable pour limiter le réchauffement à 1,5 degré Celsius, et qui travaillent en étroite collaboration avec les gouvernements nationaux pour faire progresser l’ambition et la résilience.
  • Discuter des possibilités de renforcer les capacités de protection des vies et des moyens de subsistance contre les effets du changement climatique, relever les défis de sécurité mondiaux posés par le changement climatique et son impact sur la préparation, et aborder le rôle des solutions fondées sur la nature dans la réalisation des objectifs de zéro net d’ici 2050.

Cité par le New York Times, Rachel Kyte, doyenne de la Fletcher School de l’Université Tufts et conseillère en climat pour le secrétaire général des Nations Unies, a déclaré: «Les sommets sont du théâtre, et ils peuvent avoir un impact extrêmement important s’il y a une grande pièce maîtresse. Cette pièce maîtresse est le plan américain. »

Le plan américain?

Au moment du sommet, les États-Unis annonceront un objectif ambitieux d’émissions pour 2030 comme nouvel objectif. Dans son invitation, le Président a exhorté les dirigeants à profiter du Sommet pour expliquer comment leurs pays contribueront également à renforcer l’ambition climatique.

Le point focal du Sommet des dirigeants sur le climat sera le plan de l’administration Biden pour réduire les émissions américaines d’ici 2030 (appelé contribution déterminée au niveau national ou NDC dans le cadre de l’accord de Paris), et comment il peut surmonter la féroce opposition républicaine.

Les ambitions et le caractère pratique de cet objectif pourraient déterminer le succès de l’administration Biden pour convaincre d’autres pays de faire plus qu’ils ne l’ont déjà promis.


Iconographie: dans l’enceinte de la Maison Blanche, collection personnelle


« Think before you print ! »
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.