Enfants de septembre

L’été touche à sa fin …

Les bruits des enfants se sont tus. La cabane est bâchée pour l’hiver. Et déjà les feuilles du platane, « Grand-Mère Feuillage » disent les petit, commencent à tomber dans la cour ..

A cette saison, toujours un peu empreinte de nostalgie, me revient chaque année ce poème de Patrice de la Tour du Pin, appris au Primaire :

« Les bois étaient tout recouverts de brumes basses, déserts, gonflés de pluie et silencieux ; longtemps avait soufflé ce vent du Nord où passent Les Enfants Sauvages, fuyant vers d’autres cieux, par grands voiliers, le soir, et très haut dans l’espace »

Quel été mes amis !

Incendies, inondations, températures extrêmes : l’été 2021 a été marqué par de nombreuses catastrophes naturelles directement ou probablement liées au réchauffement climatique.

Il suffit de regarder cette carte pour s’en convaincre.

La NOAA (Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique) a annoncé mi-août que le mois de juillet 2021 avait été le mois le plus chaud jamais enregistré sur Terre depuis le début des relevés en 1880… même si j’en conviens, on ne s’en est pas beaucoup aperçu en France !

C’est dans ce contexte que le 9 août, a été publié le rapport du Working Group 1 (Physical Science Basis), première des trois contributions du 6ème rapport d’évaluation du IPCC / GIEC (Groupe d’experts environnementaux sur l’évolution du climat).

Les médias français ont hélas eu mieux à faire que d’en rendre compte, trop occupés par l’annonce, le jour suivant, du transfert « historique » de Lionel Messi au PSG … On m’a dit qu’au vu des prix de l’immobilier parisien, ce dernier aurait renoncé ? Mais je n’ai pas vérifié…

Ce rapport est la plus grande mise à jour de l’état des connaissances scientifiques à propos du climat depuis la création du IPCC / GIEC (Groupe d’experts environnementaux sur l’évolution du climat). Pour ceux qui n’auraient pas le courage d’de s’en coltiner les 1500 pages, et seraient même rebutés par le résumé pour les décideurs (39 pages), mes amis Shifters en ont effectué une remarquable synthèse en français (11 pages !)

Soyons honnêtes : prendre conscience de ces changements à attendre à l’échelle planétaire peut s’avérer parfois difficile. C’est pourquoi le IPCC / GIEC a joint cette année à son rapport un atlas interactif qui permet de s’approprier ses projections, en particulier au niveau régional.

Les semaines qui viennent vont bien sûr être dominées par deux évènements majeurs : la quinzième réunion de la Conférence des Parties (COP 15)  à la Convention sur la diversité biologique (l’autre Convention de Rio), qui se tiendra à Kunming en Chine, du 11 au 24 octobre ; et la 26ème Conférence des Parties (COP 26) à la Convention sur le changement climatique, à Glasgow du 1er au 12 novembre, sous présidence britannique, en partenariat avec l’Italie.

 C’est dans la perspective de cette conférence que la Commission européenne a adopté le 14 juillet dernier un ensemble de propositions visant à adapter les politiques de l’Union en matière de climat, d’énergie, d’utilisation des terres, de transport et de fiscalité. L’objectif est de réduire les émissions nettes de gaz à effet de serre de l’Union d’au moins 55 % d’ici à 2030, par rapport aux niveaux de 1990.

A noter les mesures importantes autour du système d’échanges de quotas d’émissions (SEQE). Dans une note de position adressée sous la bannière Aristote à la Commission Européenne, nous avions souligné combien la question du prix du carbone était la vraie question !

« … Et je me dis : je suis un enfant de Septembre, moi-même, par le cœur, la fièvre et l’esprit, et la brûlante volupté de tous mes membres, et le désir que j’ai de courir dans la nuit ».


Iconographie : la cueillette des prunes  (collection personnelle)


« Think before you print ! »
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.