Là, çà suffit !

Le journal Le Monde a présenté samedi soir ses excuses après la parution d’une photo « malheureuse » à la une de M, son magazine hebdomadaire, qui superpose une image d’ Emmanuel Macron et celle d’une manifestation sur les Champs Elysées dans un décor pouvant évoquer Hitler et l’iconographie nazie.

« Des intentions graphiques qui ne correspondent évidemment en rien aux reproches qui nous sont adressés », a écrit le Directeur des rédactions, Luc Bronner, dans lemonde.fr.

« Evidemment » ! Que les gens peuvent être mal intentionnés, qui mettent en regard sur les réseaux sociaux les images inversées d’Emmanuel Macron et d’Adolf Hitler !

Les excuses du Directeur des rédactions du Monde seraient drôles dans un contexte différent que celui de la France en ce moment : « Les éléments utilisés faisaient référence au graphisme des constructivistes russes au début du XXe siècle, lesquels utilisaient le noir et le rouge. La couverture s’inspire par ailleurs de travaux d’artistes,notamment ceux de Lincoln Agnew. » On parle quand-même avec le constructivisme russe d’un courant qui n’est que très peu connu au delà des 5ème et 6ème arrondissements de Paris !

Avec beaucoup de bienveillance, Laurence Parisot s’est interrogée sur Twitter sur l’inconscient qui se cachait derrière cette couverture. Mais l’inconscient est une affaire individuelle, là où une couverture signe le choix éditorial d’une rédaction dans son ensemble.

Que les auteurs de cette couverture ne soient pas les couteaux les plus affutés du tiroir, cela ne fait guère de doute. Mais le Directeur des rédactions nous explique benoîtement un truc d’intellectuel hors-sol parfaitement ahurissant.

On est là dans les Tontons Flingueurs : « les c.., çà ose tout, c’est même à çà qu’on les reconnait ».

Sauf que là, çà suffit !


Iconographie : la Une de M, le magazine du Monde du 29 décembre 2018, associée par des réseaux sociaux « malintentionnés » à une affiche créée par le graphiste canadien Lincoln Agnew.


« Think before you print ! »
Vous avez aimé ? Partagez !

One Comment on “Là, çà suffit !”

  1. Je ne crois pas à l’idée de l’erreur malencontreuse. Derrière cette publication il y a des personnes qui l’ont sciemment construite. Vraiment désolant et dangereux . N’y aurait il plus de conscience à tel point qu’on ne peut plus faire de différence entre Le Monde et les posts idiots des réseaux sociaux populaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.