Les enjeux du 26 mai

Le 7 novembre dernier, un sondage Elabe pour BFM-TV, interrogeait les Français sur ce qu’ils percevaient comme les principaux enjeux de la campagne des européennes de mai 2019.

Il faut en analyser les résultats avec beaucoup de prudence :

  • d’abord, parce que 1002 personnes interrogées par Internet ne sauraient constituer une analyse fine de l’état de l’opinion, même à un instant t ;
  • ensuite parce que le mouvement des gilets jaunes en France, même s’il est l’expression d’une souffrance sociale qui était connue, et ancienne, peut faire bouger les lignes. On peut notamment imaginer qu’il conduise à une repolitisation de citoyens qui s’étaient éloignés du débat public.

Revenons sur ce sondage cependant.

Les Français y évoquent comme enjeux prioritaires au  niveau européen :

  • La lutte contre la menace terroriste (37% des citations, dont 12% en 1er). Ce thème est particulièrement cité par les électeurs potentiels de LR (48%) et du Rassemblement National (45%).
  • La maîtrise des flux migratoires (35%, dont 15% en 1er). Ce thème apparaît en n° 1 auprès des électeurs potentiels de LR (53%) et du RN (61%).
  • La lutte contre le réchauffement climatique et la protection de l’environnement (35%, dont 12% en 1er). Ce thème est celui le plus cité auprès des électeurs potentiels d’EELV (65%), de LFI (51%) et du PS (41%).
  • La croissance économique (31%, dont 10% en 1er). C’est auprès des électeurs potentiels de LREM/MoDem (47%, 1er item cité) et de LR (49%) que le thème est le plus évoqué.
  • La lutte contre le chômage (30%, dont 11% en 1er). Cet enjeu apparaît important auprès des électeurs potentiels de LFI (45%) et du PS (40%). Viennent ensuite la défense des frontières extérieures de l’Union européenne (21%, dont 7% en 1er) et la protection sociale des citoyens européens (20%, dont 5% en 1er).

Les autres thèmes sont cités par moins de 15% des Français : le fonctionnement des institutions de l’Union européenne (14%), la lutte contre la fraude fiscale (14%), l’éducation des jeunes (14%), la protection des consommateurs (11%), la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes (11%), la promotion des droits de l’homme et de la démocratie (11%) et la protection des données personnelles (4%).

Le mouvement social qu’on observe en ce moment en France traverse dans une certaine mesure l’ensemble de ces sujets. Il est l’expression confuse des angoisses profondes qui traversent nos sociétés développées sur l’ensemble des points évoqués.


Dans la partie de ce blog consacrée aux élections européennes, quatre thèmes seront donc développés au fil des débats :

  • Climat et environnement, parce que nous le devons à nos enfants.
  • Economie et inclusion, parce que l’Union n’a pas tenu dans ce domaine toutes ses promesses, en particulier en direction des plus fragiles.
  • Frontières et sécurité, parce que, dans le monde tel qu’il va, on ne peut se sentir un destin commun qu’au sein d’une entité qui protège.
  • Valeurs, pour nous rappeler d’où nous venons ensemble.

Iconographie : manifestation contre le Brexit, 2 juillet 2016, Londres, Royaume-Uni © REUTERS / Paul Hackett


« Think before you print ! »
Vous avez aimé ? Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.